C&C Ostéopathes
Ostéopathes à Lyon 8

Hernie discale : qu’est ce que c’est ?


15 vues

Avant de parler de hernie discale, de protrusion discale ou de discopathie, il est indispensable de parler du disque intervébébral en tant que structure anatomique.

Le disque intervertébral, situé entre chaque vertèbre de la colonne vertébrale, joue un rôle majeur en agissant comme un amortisseur lors des mouvements quotidiens, des positions prolongées et de la pratique sportive.

Il est composé de deux parties :

  • le centre « nucléus pulposus », gélatineux et richement hydraté : il agit comme un amortisseur dans la répartition et l’absorption des charges qui s’appliquent sur la colonne vertébrale.
  • la périphérie « annulus fibrosus », fibreux et très innervé : il fournit la résistance mécanique aux mouvements de torsion de la colonne, et permet de maintenir l’intégrité mécanique et fonctionnelle du noyau discal.
camille tejada clement Donnou osteopathe lyon 8 sportif adulte femme enceinte

L’usure discale normale

Le disque intervertébral est composé majoritairement de collagène, d’eau, et de protéoglycanes. Chacun de ces composants à une fonction spécifique dans le maintien de l’hydratation du disque et sa régénération cellulaire.

Le collagène et l’eau maintiennent l’état pulpeux du disque, mais tendent naturellement à diminuer avec l’âge. Les protéoglycanes quant à elles sont des protéines responsables de la rétention d’eau au sein du nucleus pulposus, leur efficacité est directement liée à l’état d’hydratation générale du corps.

Ces trois composants (collagène, eau, protéoglycane), contribuent tous à maintenir la structure du disque intervertébral, sa fonction et son hydratation.

 

L’usure discale normale est concomittante avec l’âge, tout comme le viellissement de la peau par exemple. Cela ne signifie absolument pas que des douleurs vont apparaitre ou que vous allez être diminués dans le quotidien.

Une bonne hygiène de vie, alimentation et hydratation, ainsi qu’un peu de mobilité articulaire participent à un maintien général de l’état corporel.

Mécanisme d’apparition

Camille tejada clement Donnou osteopathe lyon 8 sport

Il est courant d'observer une évolution progressive dans la dégénérescence du disque.

La discopathie est souvent évoquée dans le contexte de douleurs chroniques. Il s'agit d'une affection ou d'une altération du disque intervertébral se manifestant par des changements dans sa structure, qu'ils soient inflammatoires, traumatiques ou dégénératifs (liés à l’âge).

La protrusion discale survient généralement en raison de remaniements dégénératifs dans le disque intervertébral, tels que la perte de hauteur du disque, des fissures dans l'annulus fibrosus et une diminution de la teneur en eau du noyau (nucléus pulposus). Ces changements affaiblissent la structure du disque et peuvent entraîner une déformation ou une saillie du noyau pulpeux à travers les fibres de l’anneau fibrocartilagineux.

La hernie discale, quant à elle, représente un stade plus avancé de la protrusion discale, associé à l'usure et à la détérioration du disque. Une force excessive ou un mouvement brusque peut provoquer une rupture de l'annulus fibrosus et permettre au noyau pulpeux de faire une saillie à travers la fissure. Cette saillie discale peut varier en gravité, allant de simples douleurs localisées à des irradiations dans le membre inférieur, et dans les cas les plus graves, à une compression de la moelle épinière.

Symptômes

L’apparition de douleurs, de façon soudaine, suite à un mouvement brusque ou une pratique sportive intense, peut faire suspecter un traumatisme discal. La personne qui souffre de douleurs dorsales, peut également passer d’une douleur chronique a une douleur aigüe, ce sont autant de signes qui justifient une prise en charge rapide.

 

Le contexte traumatique d’apparition de hernie discale, cervicale ou lombaire, peut se manifester par des douleurs au niveau de la colonne vertébrale, ou dans des cas plus graves par des irradiations dans les membres.

Dans le cas d’une hernie cervicale, on parle de névralgie cervico-brachiale (NCB), et dans le cas d’une hernie lombaire on parlera de cruralgie ou de sciatique.

Quels traitements en ostéopathie ?

La prise en charge de votre douleur en ostéopathie se fait toujours de façon douce, en ayant préalablement effectué un examen clinique approfondi afin de savoir s’il est nécessaire de faire des examens complémentaires. En cas de suspicion d’atteinte fonctionnelle qui ne relevait pas de l’ostéopathie, votre praticien prendra le temps de faire les tests nécessaires et de vous rédiger un courrier pour votre médecin traitant.

Le traitement de votre ostéopathe vise à rétablir la fonctionnalité de la zone douloureuse, et à retrouver la mobilité normale avec le moins de douleurs possibles dans le quotidien. Ce traitement se fait sur les muscles et structures environnantes qui entrent en jeu dans le processus douloureux.

Camille Tejada
Ostéopathe D.O.
Lyon 8

camille tejada osteopathe Lyon

Articles similaires

Derniers articles

Les courbures rachidiennes : qu’est ce que c’est ?

22 Mar 2024

Pierre : Ahlalala j’ai une cyphose c’est très très grave...
Paul : Comment ça, t’es bossu ?
Jacques : T’es sur que ce n’est pas plutôt parce que tu te tiens ...

Entorses : les conseils de votre ostéopathe

04 Mar 2024

Pierre : Tu penses que c’est possible de se faire une entorse du cerveau ?
Paul : Évidemment ! D’ailleurs d’après une étude scientifique si tu traînes trop s...

Hernie discale : qu’est ce que c’est ?

29 Fév 2024

Avant de parler de hernie discale, de protrusion discale ou de discopathie, il est indispensable de parler du disque intervébébral en tant que structure anat...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |  

Connexion

Doctolib