C&C Ostéopathes
Ostéopathes à Lyon 8

Entorses : les conseils de votre ostéopathe


39 vues

Pierre : Tu penses que c’est possible de se faire une entorse du cerveau ?

Paul : Évidemment ! D’ailleurs d’après une étude scientifique si tu traînes trop souvent sur twitter les risques augmentent de 200%

Jacques : Ça explique le mal de crâne...

Définition

Un ligament est une structure fibreuse et élastique qui relie les deux os adjacents formant une articulation. Son rôle principal est de stabiliser l'articulation en limitant les mouvements excessifs ou anormaux susceptibles d'endommager les structures articulaires.

Ils jouent ainsi un rôle essentiel dans le maintien de l'intégrité structurelle et fonctionnelle de l'articulation, tout en permettant un mouvement contrôlé et sécurisé.

À l'intérieur de ces ligaments, on trouve ce qu'on appelle des mécano-récepteurs. Ces cellules sont sensibles aux forces mécaniques telles que la tension, la pression et la déformation. Ils sont au cœur de ce que l'on appelle la proprioception, c'est-à-dire la capacité du corps à percevoir sa position et ses mouvements dans l’espace.

Clement Donnou osteo lyon 8 sportif douleur blessure posture

Une entorse n'est autre qu'une élongation (stade 1), une rupture partielle (stade 2) ou une rupture totale (stade 3) d'un ligament. À l'image de tendeurs, ces ligaments situés de part et d'autre d'une articulation jouent un rôle passif dans la stabilisation de l’articulation.

La lésion survient lorsque ce ligament est allé au delà de ses capacités mécaniques.

Zones touchées et pratique sportive

  1. Cheville : Les entorses de la cheville sont les plus courantes, en particulier les entorses latérales, dans un mécanisme d'inversion de la cheville.

  2. Genou : Les entorses du ligament collatéral médial (LCM) et les entorses du ligament croisé antérieur (LCA) sont fréquentes, en particulier chez les personnes pratiquant des activités sportives de pivot (sports de combat, sports de contact, ski)

  3. Poignet : Les entorses du poignet surviennent souvent en raison de chutes sur la main, provoquant une tension excessive sur les ligaments du poignet (skate-board)

  4. Épaule : Les entorses de l'articulation de l'épaule peuvent se produire lors de mouvements brusques ou de traumatismes, entraînant une instabilité articulaire et parfois des subluxations ou des luxations (escalade, sports de combat)

  5. Doigts : Les entorses des doigts sont courantes, en particulier dans les activités sportives et les accidents où les doigts sont pliés de manière incorrecte ou soumis à une force excessive (escalade)

  6. Coude : Les entorses du ligament collatéral ulnaire (LCU) et les entorses du ligament collatéral radial (LCR) sont les plus fréquentes au niveau du coude, souvent dues à des activités sportives ou à des mouvements répétitifs (tennis)

Clement Donnou osteo lyon 8 sport posture enfant adolescent adulte

Apparition et stades d'une entorse

Les circonstances d’apparitions sont essentiellement traumatiques.

La fatigue, la mauvaise hydratation et les échauffements trop rapides (ou pas faits) étant les principaux facteurs de risques.

Il existe différents stades dans la lésion ligamentaire :

  Stade 1  Stade 2  Stade 3 
Douleur  Minime  Modérée  Constante et importante 
Gêne fonctionnelle  Discrète  Certaine  Importante 
Oedème  Discret  Moyen  Imposant et diffus 
Ecchymose (=bleu) Absent  Limité  Important 
Mouvements passifs
anormaux 
RAS RAS  Ressauts et ballottement 

Que faire après une entorse ?

Dans les minutes qui suivent l’entorse, il est possible de poser un strapping compressif à base de bande cohésive. Le strap compressif ne doit pas être posé plus de 5min, il est important de l'appliquer dans les minutes immédiates de la blessure. 

Cette contention articulaire associée à une élévation du membre et un glaçage à pour rôle d’éviter un œdème trop important et limiter la douleur.

À noter que le glaçage limite de façon modérée l’apparition des œdèmes et n’a qu’un rôle analgésique (anti-douleur).

Cela n’accélère pas la cicatrisation voir pourrait même la ralentir selon certaines littératures scientifiques. Il est donc préférable de ne l’utiliser qu’au moment du traumatisme voir même de s’en passer.

La classification de la gravité d'une entorse se fait selon les critères d'Ottawa

Si on est en présence  d'au moins 1 de ces 3 critères, il est conseillé de réaliser une imagerie médicale :

  • Une impossibilité à faire plus de 4 pas sans aide suite à l’entorse,
  • Patient de plus de 55 ans,
  • Douleur à la palpation des insertions osseuses des ligaments.
STADE 1 
(Entorse bénigne)
Stade 2 Stade 3 
(Entorse grave)
  Antalgique si besoin Antalgiques
Stapping ou orthèse souple Orthèse stabilisatrice
durant 3 semaines
(en fonction de la gêne)
Orthèse / botte d’immobilisation
Ostéopathie et kinésithérapie Ostéopathie et kinésithérapie le plus tôt possible Ostéopathie et kinésithérapie le plus tôt possible

Clément Donnou
Ostéopathe D.O. spécialisé en sport
Lyon 8

clement donnou osteo lyon

Articles similaires

Derniers articles

Les courbures rachidiennes : qu’est ce que c’est ?

22 Mar 2024

Pierre : Ahlalala j’ai une cyphose c’est très très grave...
Paul : Comment ça, t’es bossu ?
Jacques : T’es sur que ce n’est pas plutôt parce que tu te tiens ...

Entorses : les conseils de votre ostéopathe

04 Mar 2024

Pierre : Tu penses que c’est possible de se faire une entorse du cerveau ?
Paul : Évidemment ! D’ailleurs d’après une étude scientifique si tu traînes trop s...

Hernie discale : qu’est ce que c’est ?

29 Fév 2024

Avant de parler de hernie discale, de protrusion discale ou de discopathie, il est indispensable de parler du disque intervébébral en tant que structure anat...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |  

Connexion

Doctolib