C&C Ostéopathes
Ostéopathes à Lyon 8

Lombalgie ou lumbago ?


139 vues

Pierre : « Ohlalala j’ai hyper mal, j’ai dû me coincer un nerf »

Paul : « T’es sûr que c’est pas une vertèbre déplacée? Moi mon oncle a eu ça y’a 4 ans, depuis il va toujours chez l’ostéo pour qu’il lui remette le bassin en place »

Jacques : « Ou alors tu t’es froissé un muscle tout à l’heure en portant le frigo ? »

Comment faire la différence ?

La lombalgie a souvent un caractère chronique, avec des douleurs plus ou moins marquées selon la période, et pouvant être influencée par le stress professionnel ou personnel. Par exemple, avoir des douleurs dans le bas du dos en fin de journée dans un travail sédentaire : cas typique d’une lombalgie devenant chronique.

La définition de la lombalgie est donnée a une douleur dans la zone lombaire, plus ou moins forte, sans caractère d’apparition soudaine et invalidante. Cette douleur est causée par la contraction involontaire et douloureuse de muscles superficiels lombaires : para-vertébraux, carré des lombes, grand dorsal, transverse de l’abdomen.

 

Un lumbago est une douleur aigüe située dans la zone lombaire, pouvant être accompagnés d’irradiations soit vers la fesse, la cuisse, ou le dos.

Il arrive le plus souvent sur un geste banal comme se laver les cheveux, enfiler sa chaussette le matin, vider le lave vaisselle…

La douleur vive et l’attitude antalgique est causée par la contraction des muscles profonds lombaires et de la hanche : le psoas, psoas-iliaque.

clement Donnou osteo lyon 8 posture dos douleur kinésio taping ktape

Qu’est ce qu’un lumbago ?

Le lumbago, comme toute douleur aigüe vécue, crée une sensibilité et une appréhension accrues de la zone lombaire. La notion de mobilité, et de prise de confiance dans son corps et ses capacités est extrêmement importante c’est pour cela qu’il est crucial de continuer à bouger, toujours dans une sensation de non-douleur, afin de récupérer au fur et à mesure la mobilité globale corporelle.

 

Cette sensibilité signifie que votre corps sera peut-être un peu plus méfiant sur les signaux ou sensations corporelles de ce rachis lombaire. En d’autres termes, votre cerveau qui produit la sensation douloureuse et de danger, va allumer un signal un peu plus rapidement qu’auparavant pour un stimuli moindre.

 

Sur une douleur aigüe comme le lumbago, le corps adopte une position antalgique pour utiliser d’autres ressources et mettre les zones nécessaires au repos. Cette attitude antalgique se traduit par une démarche altérée (boiterie, flexion en avant du tronc, marche en crabe) ou une position debout qui est différente de d’habitude (position en baïonnette, jambe fléchie).

Qu’est ce que je peux faire et ne pas faire ?

Le stimuli douloureux étant minime pour une douleur intense, il est important de reprendre confiance dans son corps et dans ses mouvements. Le cerveau étant en alerte suite à un lumbago, et la douleur causée par celui-ci, il faut le temps de réintégrer le mouvement de façon normale.

Pour cela, une seule solution : BOUGER.

La ceinture lombaire, qui est parfois le premier réflexe, n’est pas toujours une bonne idée. Elle soulage sur le moment mais ne vous fera pas reprendre confiance dans le mouvement, et n’emmène certainement pas vers une guérison plus rapide.

 

Plus votre corps va comprendre que même avec la douleur, le mouvement existe, plus le stimuli douloureux va aller en diminuant. De cette façon, le retour de la mobilité globale dans des degrés de plus en plus grands et sans douleurs va permettre une guérison plus rapide et pérenne, pour aller vers la reprise des activités du quotidien.

Et la douleur qui descend dans la fesse ?

Il est possible de ressentir un douleur qui descend dans la fesse ou dans la cuisse, on parle à ce moment là de sciatalgie ou de cruralgie tronquée. Ce sont des symptômes qui ressemblent à une atteinte nerveuse, sans atteinte réelle du nerf en question.

 

On ne parle que très rarement de vraie sciatique / cruralgie, et l’ostéopathe n’est pas la première personne à laquelle vous pensez face à ces douleurs.

En cas de symptômes ou de signes qui nous feraient suspecter une atteinte nerveuse, nous vous redirigeront vers votre médecin traitant avec un courrier détaillant vos symptômes et l’examen clinique effectué pendant la consultation.

Camille Tejada
Ostéopathe D.O.
Lyon 8

camille tejada osteopathe Lyon

Articles similaires

Derniers articles

Constipation : les conseils de votre ostéopathe

18 Juin 2024
3 min.

La constipation est décrite comme une difficulté persistante à évacuer les selles.
Cela peut se présenter sous différents aspects : diminution de la fréquenc...

Chirurgie du sein et ostéopathie

27 Mai 2024
3 min.

La chirurgie du sein, pratiquée pour des raisons médicales ou esthétiques, est une intervention qui entraîne des adaptations corporelles à différents niveaux...

Tendinite du tendon d'Achille : les conseils de votre ostéopathe

06 Mai 2024
3 min.

Pierre : Je sais pas si je vais pouvoir courir avec vous les gars ce week-end... 
Paul : Quoi ? T'as encore mal quelque part ??
Jacques : Tu devrais peut-êtr...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |  

Connexion

Doctolib