C&C Ostéopathes
Ostéopathes à Lyon 8

Grossesse et ostéopathie


40 vues

Le temps de la grossesse est une période unique dans une vie, et de nombreuses femmes considèrent l'ostéopathie comme un complément bienvenu pour soulager et préparer le corps qui se transforme, pour favoriser une expérience plus confortable tout au long de cette belle aventure.

On peut diviser la grossesse sur les trois trimestres, et accompagner chaque femme dans chacune de ces périodes particulières.

Premier trimestre

Ce sont souvent les premiers symptômes de grossesse qui mettent la puce à l’oreille…

Que la grossesse soit prévue, et que vous surveilliez rigoureusement votre cycle menstruel dans l'attente du bon moment, ou que ce soit une surprise à laquelle vous n’étiez pas préparée, ce sont souvent les premières modifications corporelles qui amènent à faire un test de grossesse.

 

L’implantation et les premiers changements physiologiques vont principalement viser à apporter tout le nécessaire à la bonne croissance du fœtus. Les bouleversements hormonaux jouent un rôle crucial dans le maintien de la grossesse et entraînent divers ajustements dans le corps de la femme enceinte.

Une augmentation significative de la production d'hCG (gonadotrophine chorionique humaine), est essentielle pour le maintien de la grossesse. Cette hormone stimule la production de progestérone, qui elle même favorise la croissance de l'utérus et la préparation du corps pour le développement embryonnaire.

 

Pour apporter tout le nécessaire au bon développement fœtal, en plus de ces changements hormonaux, il est important de noter une modification de la volumétrie : le volume sanguin corporel va augmenter pour répondre aux besoin du développement fœtal, une légère prise de poids débutante et l’expansion progressive de l’utérus sont des facteurs qui vont ajouter au ressenti de premiers symptômes de grossesse. 

Ces symptômes varient selon les femmes, car chaque grossesse est différente, mais nous pouvons citer quelques points communs pour ce premier trimestre : 

  • Nausées matinales (le plus souvent)
  • Reflux gastrique
  • Fatigue et besoin de dormir (siestes, se coucher plus tôt)
  • Fréquence urinaire accrue : l’augmentation du volume de l’utérus crée une pression sur la vessie et donc une envie d’uriner plus fréquente
  • Changements d’humeur : hypersensibilité, sautes d’humeur.
  • Variation de poids
  • Changement de la qualité de la peau (acné légère, hyperpigmentation)
  • Baisse de la tension artérielle
  • Essoufflement

Deuxième trimestre

Arrivée dans le 2ème trimestre, les risques de faire une fausse couche sont beaucoup moins fréquentes après la 12ème semaine de grossesse. Bien que le risque ne soit pas nul, les principaux facteurs de fausse couche le plus souvent en raison de problèmes chromosomiques, ne sont plus d’actualité.

Il est important de rester en contact avec votre professionnel de santé et de faire les échographies en temps et en heure, afin de surveiller la croissance intra-utérine et de détecter d’éventuelles anomalies fœtales. De nombreux examens ont lieu au cours du deuxième trimestre, telles que l'échographie morphologique, qui permet de vérifier la croissance et le bon développement du fœtus.

Les changements corporels chez la femme enceinte commencent à se voir, et l’annonce de la grossesse est peut-être déjà faite!

Chaque trimestre présente son lot de modifications et de sensations différentes.

Certains des symptômes du premier trimestre diminuent : les nausées et la fatigue sont moins présentes, la fréquence urinaire diminue au fur et à mesure de la croissance de l’utérus vers le haut.

D’autres symptômes font leur apparition :

  • Croissance de l’utérus vers le haut, qui commence à se voir
  • Douleurs ligamentaires plus ou moins intenses 
  • Augmentation de la libido chez certaines femmes
  • Augmentation de la mobilité articulaire
  • Sensations de mobilité du bébé qui commencent à apparaitre
  • La prise de poids continue doucement 

Troisième trimestre

Finalement, vous touchez à la fin de cette grossesse et allez bientôt faire la rencontre de votre enfant.

Certains ressentis du 2ème trimestre ont augmenté tout au long de celui-ci, et quelques inconforts du 1er trimestre refont leur apparition. L’essoufflement et la fréquence urinaire accrue accompagnent de nouveau votre quotidien en raison de la taille de l’utérus, et de la pression qu’il exerce sur la vessie et sur la cage thoracique. Il se peut que vous ressentiez pour les mêmes raisons des nausées ou des reflux gastriques.

Le dernier trimestre est la période la plus sensible sur le plan musculo-squelettique, la taille de l’utérus dans le bassin, les difficultés à se mobilier et à trouver une position confortable pour dormir, peuvent rendre le quotidien de la femme enceinte assez difficile.

Certains symptômes font leur apparition :

  • Inconfort abdominal
  • Troubles du sommeil
  • Contraction de Braxton-Hicks
  • Sciatique ou cruralgie
  • Pertes vaginales plus importantes
  • Pesanteur pelvienne
  • Œdème des membres inférieurs et supérieurs, qui entrainent d’autres symptômes tels que le syndrome du canal carpien, des crampes musculaires nocturnes, gonflement et douleurs au niveau des pieds et des chevilles

Quand consulter en ostéopathie pendant la grossesse?

L’accompagnement en ostéopathie tout au long de la grossesse ne peut être que bénéfique pour soulager les symptômes et aider le corps à faire les adaptations dont il a besoin.

Au cours du premier trimestre, les premiers changements au niveau du bassin se font sentir, cela reste léger et tout à fait supportable. C’est peut-être le moment où le besoin de passer chez votre ostéopathe se fera le moins sentir, écoutez vous, c’est qu’il n’y en a sûrement pas besoin!

Le deuxième trimestre vous amène à concilier travail et grossesse, ce sera la combinaison des deux qui peut faire ressentir le besoin de passer au cabinet d'ostéopathie : les premières douleurs musculo-squelettiques, les douleurs ligamentaires et la mobilité articulaire accrue sont des symptômes que votre ostéopathe accompagnera à l’aide de techniques douces de normalisation des systèmes corporels.

Finalement, le troisième trimestre de la grossesse, c’est la période sensible où nous pourrons nous voir au cabinet : la taille de l’utérus et le poids du bébé, ainsi que les désagréments qui accompagnent l’augmentation du volume pelvien sont souvent responsables d’une sciatique ou d’une cruralgie passagère qu’il est facile de traiter en ostéopathie. Il en va de même pour le drainage de l’œdème des membres supérieurs et inférieurs, l’inconfort digestif et les reflux gastrique.

Une séance pour préparer le bassin pour l’accouchement est conseillé, et également pour poser toutes les questions que vous pourriez encore avoir à votre ostéopathe.

Bilan, au troisième trimestre : prendre soin de soi !

Camille Tejada
Ostéopathe spécialisée en périnatalité
Lyon 8

camille tejada osteopathe Lyon

Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Bruxisme et ostéopathie

04 Fév 2024

Le bruxisme se définit par une contraction involontaire des muscles de la mâchoire, qui crée un phénomène de serrage, de claquage, ou de grincement des dents...

Quelle est la différence entre kiné et ostéo ?

28 Jan 2024

Aaaah la fameuse question à 1 million !
 
- Pierre : C’est un peu pareil nan ?
- Paul : Lequel fait des massages ?
- Jacques : Lequel prend la carte vitale ?...

Le bilan de naissance chez l’ostéopathe

21 Jan 2024

Le bilan de naissance est dans l’idéal, à faire dans le 1er mois de vie de votre bébé.
L’accouchement, qui pour la maman a été souvent long et fastidieux, l’...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |  

Connexion

Doctolib