C&C Ostéopathes
Ostéopathes à Lyon 8

Le claquage musculaire : les conseils de votre ostéopathe


43 vues

L’élongation, le claquage, la déchirure musculaire sont autant de termes de vulgarisation de plusieurs grade de la lésion myo-aponévrotique. Celle ci désigne une rupture partielle ou totale de plusieurs fibres musculaires entre elle ou entre le muscle et son enveloppe. Elle diffère de la rupture tendineuse de par sa localisation dans le corps musculaire ou à la jonction entre le muscle et le tendon mais reste néanmoins, plus ou moins incapacitante en fonction du grade de lésion.

Causes et mécanisme

Les causes et mécanismes sont variées mais on retrouve le plus souvent un effort musculaire intense sur une contraction excentrique (c’est à dire lorsque le muscle retient l’éloignement de ses insertions ; comme les ischios-jambiers sur un shoot par exemple).

Mais il n’est pas impossible de retrouver ce genre de lésions lors d’une contraction isométrique (comme un bras de fer ou personne ne prendrais le dessus) ou concentrique (comme le quadriceps lors d'un tir)

Classification

Il existe plusieurs grades de lésions s'accompagnants de différents temps de récupération.

 

  • Grade 0 : Douleur musculaire d’apparition progressive, localisée en fin d’effort ou après effort.

 

  • Grade 1: Douleur d’apparition brutale, localisée mais ne gênant que peu l’activité sportive.

 

  • Grade 2 : douleur d’apparition brutale et localisée. La reprise de l’activité est difficile voir impossible. Les tests de palpation et d’étirement sont douloureux.

 

  • Grade 3 : La douleur est importante, soudaine et localisée avec un impotence fonctionnelle. Un hématome est palpable et/ou visible et un relief musculaire est décelé à l’endroit de la lésion.

 

  • Grade 4 : Ce grade correspond à une rupture musculaire ou tendineuse totale. L’impotence fonctionnelle est totale.

Temps de récupération

Les temps de récupération inscrits ici sont à titre indicatifs et sont corrélés avec le sérieux du sportif dans son observance aux traitements.

  • Grade 0 : 5 Jours.
  • Grade 1: 2 à 3 semaines.
  • Grade 2 : 4 à 8 semaines.
  • Grade 3 : 6 à 10 semaines.
  • Grade 4 : Tout dépend de la lésion et de la zone lésée mais les délais sont supérieurs à ceux précédents. 

Traitements

  • Pour les grades 0 et 1 : le traitement consiste en une reprise immédiate ou rapide d'une activité physique adaptée. La reprise de l’activité normale se fait à J+10/15.

 

  • Pour les grades suivants  :
  1. Pause de 4-5 jours avec mise en charge optimale de la zone lésée (on cherche à limiter le plus possible l’immobilisation mais ne surtout pas surcharger la zone au risque d’aggraver la lésion).
  2. Suivi d’un travail musculaire adapté d’abord isométrique puis excentrique infradouloureux.
  3. À la suite de quoi une phase de réathlétisation est envisagée. Celle ci est progressive les examens complémentaires doivent objectiver une cicatrisation et le testing musculaire doit être négatif. La reathlétisation, permet de reprendre progressivement des contractions excentriques et concentriques d’intensité maximale.

 

Le sérieux du sportif est crucial dans ces phase et permet une reprise plus rapide et moins de rechutes.

Chaque lésion étant différente tant en terme de localisation que d’importance et chaque sportif étant différant, il est difficile de prédire à l’avance et sans examen les délais concernant cette reprise.

Prévention

Concernant la prévention des lésions myo-aponévrotiques, l'hydratation suffisante, l'alimentation équilibrée et non inflammatoire, un bon échauffement et des étirements adaptés au sport sont les principaux facteurs de prévention. cependant lorsque tous ces principes sont respectés et que les lésions apparaissent toujours il faut réadapter l'entrainement ou changer de façon de se préparer ou de rythme.

Certaines lésions peuvent aussi être liées à des dysfonctions ostéopathiques de mobilité articulaires ou de plans de glissement musculaires

Clément Donnou
Ostéopathe spécialisé en sport
Lyon 8

clement donnou osteo lyon

Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Bruxisme et ostéopathie

04 Fév 2024

Le bruxisme se définit par une contraction involontaire des muscles de la mâchoire, qui crée un phénomène de serrage, de claquage, ou de grincement des dents...

Quelle est la différence entre kiné et ostéo ?

28 Jan 2024

Aaaah la fameuse question à 1 million !
 
- Pierre : C’est un peu pareil nan ?
- Paul : Lequel fait des massages ?
- Jacques : Lequel prend la carte vitale ?...

Le bilan de naissance chez l’ostéopathe

21 Jan 2024

Le bilan de naissance est dans l’idéal, à faire dans le 1er mois de vie de votre bébé.
L’accouchement, qui pour la maman a été souvent long et fastidieux, l’...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |  

Connexion

Doctolib